vulgarité

La vulgarité, quasi indissociable avec la mode moderne

Les styles vestimentaires changent, s’alternent, mais une touche se fait particulièrement remarqué ces dernières années: le courage d’oser des tenues qui manquent de classe. Auparavant, les corsets étaient vraiment à la mode, et les hommes étaient fans des pantalons à “pattes d’éléphant”. Mais aujourd’hui, les styles sont de plus en plus dénudés tous les sexes confondus, et parfois trop osés pour certains. C’est vrai la vulgarité dans l’ensemble est visible surtout sur la jeune génération, qui n’hésitent pas à se rendre populaire (comme leurs stars favorites) par ce moyen, avec l’assurance qu’il y aura toujours des centaines de milliers de personnes pour adorer.

vulgarité

Est ce devenu la norme?

Une chose est sûre, le mot vulgarité est fortement péjoratif. Impossible d’en ressortir quelque chose de positif. Ce mot est d’ailleurs créé Madame de Staël en 1802, car personne n’avait encore trouvé le mot juste pour exprimer un manque criard d’élégance dans le style vestimentaire. Et aujourd’hui, tellement de personnes s’y sentent bien qu’on se demanderait si la vulgarité est devenu la mode. Certains parent vont jusqu’à tester ce genre d’habillement sur leurs enfants, en pensant bien agir. Mais, en aucun cas ce style d’habillement ne deviendrait une norme. C’est très souvent réservé pour les lieux de loisirs nocturnes, mais jamais pour les lieux publics en pleine journée. Aussi longtemps qu’il y aura des gens pour être en désaccord, la vulgarité gardera sa valeur péjorative.